Un site utilisant WordPress.com

Archives de 28 octobre 2009

-une querelle d’amour…. Charles Aznavour avec Annie Cordy – Tu t’laisses aller – 1974


– Aznavour 1962 Tu t’laisses aller


pour amie qui à demander – Tu te laisses aller

 

pour amie qui à demander  – sans les paroles

clic ici à coté  – Tu te laisses aller
 


– Charles Aznavour: « Tu t’laisses aller »


Les caresses des yeux


Les caresses des yeux

Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l’âme aux limites de l’être,
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut apparaître.

Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d’elles ;
Leur langage est plus fort que toutes les paroles ;
Rien n’exprime que lui les choses immortelles
Qui passent par instants dans nos êtres frivoles.

Lorsque l’âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s’est comblé de tristesses,
Elles gardent encor leur limpide tendresse ;

Faites pour consoler, enivrer et séduire,
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les charmes !
Et quelle autre caresse a traversé des larmes ?

Auguste ANGELLIER

 
 

Un Irlandais appelé Murphy

 
 
Un Irlandais appelé Murphy va voir le médecin après plusieurs jours de grande fatigue.
Le médecin, après un bon examen, regarde Murphy droit dans les yeux et lui dit :

– Vous avez un cancer et il ne peut être soigné, je vous donne de 2 semaines à 1 mois.

Murphy est anéanti par la nouvelle, mais il a une force de caractère qui l’aide à se relever.
Il sort du bureau du médecin pour retrouver son fils qui l’attend.
Murphy dit :

– Fils, les Irlandais fêtent quand les choses vont bien et aussi quand elles vont mal.
Dans ce cas, ça ne va pas bien. J’ai un cancer et je n’ai qu’un court temps à vivre. Viens avec moi au pub boire quelques bières.

Après 3 ou 4 bières Murphy et son fils sont un peu moins tristes, ils commencent à rire et continuent de boire de la bière.
Quelques vieux amis s’approchent de Murphy en lui demandant ce qu’ils fêtent.
Murphy répond que les Irlandais fêtaient les bonnes choses et les mauvaises.
Il s’approche pour leur dire qu’il buvait à sa fin prochaine.

– J’ai seulement quelques semaines à vivre on m’a diagnostiqué le SIDA.

Ses amis offrent leurs sympathies et prennent quelques autres bières avec Murphy.

Lorsque les amis sont partis, le fils de Murphy est un peu confus et demande à son père:

– Papa tu m’as dit que tu allais mourir d’un cancer, mais tu viens de dire à tes amis que tu avais le SIDA

– Je vais mourir du cancer, fils, je veux seulement qu’aucun de ces bâtards ne couche avec ta mère quand je ne serai plus là…………lolllllllllll

 
 

video jean pierre 013

 

Musique Jusqu’au Petit Jour = de ami ( ABDJ )

clic ici à coté – video jean pierre 013